Les Canadiens favorables à une intervention financière du gouvernement fédéral pour aider les festivals et événements à assurer la sécurité participants

Près de trois Canadiens sur quatre (72%) sont favorables à une intervention financière du gouvernement fédéral pour aider les festivals et événements à assurer la sécurité des participants, relate un sondage Léger commandé par Festivals et Événements Majeurs Canada (FAME) et le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI).

À la question « Dans quelle mesure vous sentez-vous en sécurité ou non lorsque vous participez à des festivals et événements au Canada ? », les personnes interrogées ont répondu « très en sécurité » ou « assez en sécurité » dans une proportion de 80 %. Ils sont aussi 84 % à trouver que les organisateurs de festivals et événements canadiens mettent en place des mesures appropriées pour assurer la sécurité des participants.

Pour les deux associations de festivals et événements qui représentent 45 rendez-vous au pays, cet appui de la population tombe pile. FAME a en effet soumis il y a quelques semaines un mémoire dans le cadre des consultations pré-budgétaires à Ottawa, dans lequel il recommande que le gouvernement octroie 10 M $ supplémentaires au Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque et élargisse l’accès à ce programme pour les festivals et événements. Le mémoire suggère aussi la création d’un programme visant la croissance de l’industrie, de même que l’augmentation des budgets des deux programmes qui leur bénéficient, à Patrimoine canadien, et qui sont les mêmes depuis près de 10 ans.

Le directeur général de FAME, Martin Roy, qui avait appelé le gouvernement fédéral en renfort dans une lettre ouverte en juin, invite aujourd’hui les ministres de la Sécurité publique, du Tourisme, du Patrimoine canadien et du Développement économique à se saisir des recommandations des festivals et événements.

En mai, une étude de KPMG évaluait qu’un groupe de 17 événements canadiens avaient généré ensemble des retombées économiques de 290,8 M$ (valeur ajoutée aux prix du marché). Ce calcul avait été établi sur la base de dépenses admissibles (d’opération et touristiques) de 396,4 M$. L’étude estimait aussi que les 17 événements avaient créé ou maintenu l’équivalent de 4 606 emplois (équivalent à temps plein) et produit des revenus fiscaux de 66,6 M$ (49,3 M$ pour le gouvernement du Québec, 17,3 M$ pour le gouvernement du Canada).

Plus d’information sur le sondage

Le sondage Web a été réalisé du 3 au 6 août 2018 auprès d’un échantillon de 1 527 Canadiens, âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais.  À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon le sexe, l’âge, la province, la langue maternelle, la scolarité et la présence d’enfants mineurs dans le ménage afin de rendre l’échantillon représentatif de l’ensemble de la population à l’étude.

Résultats du sondage