Un plan pour créer un meilleur environnement d'affaires pour tous les festivals et évènements au Canada

Un plan pour créer un meilleur environnement d'affaires pour tous les festivals et évènements au Canada

Publié le 11 novembre 2018

Ce plan propose de « les garder sécuritaires », de « soutenir leur croissance » et de « miser sur la création ». Il expose dans chacune de ces dimensions les défis auxquels ils sont confrontés et énumère des actions à prendre.

Consulter le plan

L'appui de la ville de Québec réjouit les grands évènements de la capitale

QUÉBEC, 7 novembre 2018 — Au terme d’une rencontre de travail avec le maire de Québec, les représentants de cinq festivals et événements de la capitale, soit du Festival d’été de Québec, du Carnaval de Québec, des Fêtes de la Nouvelle-France, des Grands Feux Loto-Québec et de Comedi-Ha! Fest, se réjouissent de l’appui de la Ville au plan soumis au gouvernement fédéral par les associations québécoise (RÉMI) et canadienne (FAME) afin de les aider à créer un meilleur environnement d’affaires. Rendu public il y a quelques semaines, ce plan propose de garder ces grands événements sécuritaires, de soutenir leur croissance et de miser sur la création. À l’instar des maires d’autres villes et des dirigeants d’associations diverses, le maire de Québec s’est engagé à écrire à la ministre fédérale du Tourisme pour exprimer son soutien au plan.

Le directeur général de Festivals et Événements Majeurs Canada (FAME) et du Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), Martin Roy, souligne l’importance de l’industrie événementielle dans la capitale, alors que la présidente du conseil d’administration du RÉMI, Louise Beaudoin, s’est dite ravie de pouvoir compter sur la Ville de Québec comme partenaire de premier plan. Au sein du FAME et du RÉMI, pas moins de 47 festivals et événements demandent la mise en oeuvre du « Plan pour un meilleur environnement d’affaires pour tous les festivals et événements ».

Télécharger le communiqué en PDF


Consultation prébudgétaire: FAME invite le gouvernement fédéral à miser sur l’industrie festivalière

Festivals et événements majeurs Canada (FAME) invite le gouvernement fédéral à accroître la productivité et la compétitivité du Canada en misant sur l’industrie festivalière et événementielle avec une partie des fonds dédiés aux célébrations du 150e. C’est là l’essentiel du mémoire présenté au Comité permanent des Finances dans le cadre de la consultation prébudgétaire, dont la période de dépôt de propositions s’est achevée le 4 août dernier.

Selon FAME, un investissement annuel de 45 millions $ dans l’industrie génèrera des recettes fiscales de 112,5 millions $ pour le gouvernement du Canada dès la première année.

« En 2011, dans son évaluation du Programme de manifestations touristiques de renom, le gouvernement du Canada concluait que celui-ci avait “répondu au besoin d’une stimulation économique immédiate pour le secteur touristique” et qu’il avait “créé d’autres retombées positives pour les bénéficiaires” », a rappelé le directeur général de FAME, Martin Roy. « Cette évaluation positive laisse entrevoir les potentielles retombées que génèrerait un programme du même genre dans le contexte actuel — où le tourisme international est en croissance comme jamais. Le Canada peut et doit saisir l’occasion d’être compétitif dans ce lucratif marché qu’est le tourisme domestique et international en soutenant l’industrie des festivals et événements majeurs », a-t-il ajouté.

Lire le mémoire