Une grande étude d’impact économique pour 17 événements majeurs canadiens

Une nouvelle étude d’impact économique réalisée chez 17 événements majeurs canadiens donne encore plus de pertinence et d’actualité à la demande que fait FAME de créer, au gouvernement fédéral, un programme dédié à la croissance de l’industrie événementielle.

L’étude de KPMG évalue qu’un groupe de 17 événements ont généré ensemble des retombées économiques de 290,8 M$ (valeur ajoutée aux prix du marché). Ce calcul est établi sur la base de dépenses admissibles (d’opération et touristiques) de 396,4 M$. L’étude estime que les 17 événements ont créé ou maintenu l’équivalent de 4 606 emplois (équivalent à temps plein) et produit des revenus fiscaux de 66,6 M$ (49,3 M$ pour le gouvernement du Québec, 17,3 M$ pour le gouvernement du Canada).

L’étude, faite par KPMG à la demande du Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), portait notamment sur neuf membres de FAME et conclut aussi que le gouvernement du Canada récupère 1,78 fois sa mise, sous forme de taxes et impôts, lorsqu’il investit dans les événements.

Consulter le rapport final

Les 17 événements qui ont participé à l’étude agrégée sont : le Carnaval de Québec, la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, le Festival d’été de Québec, le Festival International de Jazz de Montréal, le Festival Juste pour rire, le Festival de Lanaudière, le Festival Mode et Design Montréal, le Festival Montréal en Lumière, le Festival Western de St-Tite, Fierté Montréal, les Francos de Montréal, Igloofest, L’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, L’International des Feux Loto-Québec, OSHEAGA — Festival Musique et Arts, les Grands Feux Loto-Québec et les Régates de Valleyfield.